Ce qui reste en forêt

Une enquête du capitaine Anato en Amazonie française

Un homme a disparu. Aux abords de la station scientifique de Japigny, en pleine forêt amazonienne, les équipes de la gendarmerie sont à sa recherche. Le temps presse. Dans ce milieu hostile, la survie d’un homme seul est une question d’heures. Guidés par des coups réguliers portés sur un arbre, technique de survie enseignée à tout nouvel arrivant sur la station, les gendarmes ont la stupeur de découvrir un cadavre. Un cadavre en pleine forêt, dont le légiste ne va pas tarder à découvrir qu’il a les poumons remplis d’eau. Qui a noyé Serge Feuerstein ? Pourquoi avoir traîné son corps jusqu’à ce gouffre dissimulé dans les arbres ? Et qui a guidé les gendarmes jusque-là ? Les orpailleurs dont le chantier clandestin est installé non loin de la station scientifique se sont-ils attaqués au chercheur ? La découverte énigmatique en Guyane d’une dépouille d’albatros, oiseau des terres australes, a-t-elle un lien avec la mort du naturaliste ? Le capitaine Anato et le lieutenant Vacaresse sont confrontés à un faisceau d’éléments contradictoires et une nouvelle tragédie ne va pas tarder à compliquer davantage leurs investigations. Sous le choc de la révélation de l’existence d’un frère inconnu, Anato est plus que jamais déchiré entre les conflits d’ordre personnel et les turbulences d’une enquête qui répand le chaos.
Colin Niel signe un roman prenant, tendu de fausses pistes, dans lequel l’intrigue policière croise le récit d’aventure sur l’un des derniers territoires vierges de la planète.
 


• Prix Sang pour sang polar 2014
• Prix des lecteurs de l'Armitière 2014

septembre 2013
384 pages
23,00 €
ISBN 
978-2-8126-0553-6
Gencod 
9782812605536

Du même auteur