La faute à Saddam

Amis d’enfance, Cesare et Adel se sont engagés ensemble dans l’armée après le bac. Un an plus tard, ils attendent le combat dans le désert koweitien, lors de la première Guerre du Golfe (1990-91). Très vite, Adel, d’origine maghrébine, devient le souffre-douleur de son régiment, et finit par se suicider. A son retour, Cesare en porte longtemps la culpabilité. Une nouvelle fois, Samira Sedira explore le destin douloureux d’un enfant de l’immigration maghrébine, avec pertinence et originalité.


Extrait

mars 2018
112 pages
13,50 €
ISBN 
978-2-8126-1520-7
Gencod 
9782812615207

Du même auteur