Les frères Joseph

Juillet 1914. Joseph Trilloux doit réserver la batteuse pour la moisson qui va commencer. Un homme comblé que ce paysan. Il a quatre fils, solides et vaillants, surnommés les frères Joseph car tous les quatre ont Joseph comme deuxième prénom. Alphonse, l’aîné, déjà père d’un garçonnet. Louis, son cadet, auquel ses capacités auraient permis de faire des études, si on avait écouté son instituteur. Pierre, le troisième, un jeune homme de vingt-deux ans, boucher de son état, qui a toujours un mot pour rire. Clément enfin, le plus jeune, tout juste seize ans, s’échauffe quand on parle de la guerre, voudrait bien être de ceux qui reprendront l’Alsace et la Lorraine. La guerre, on en parle depuis des mois. Et voilà que l’ordre de mobilisation tombe, avant même que les moissons aient commencé. Tandis que ses trois aînés s’en vont vers les Vosges où tonne le canon des premiers combats, Joseph organise tant bien que mal la récolte avec sa femme, Louise. Un mauvais moment à passer, puisque la guerre s’annonce brève et que les hommes, dit-on, seront de retour pour les vendanges…
Dans ce roman poignant, écrit à partir des notes de son grand-père blessé à Fleury, à côté de Verdun, et de centaines de lettres échangées entre les poilus et leurs familles, Serge Revel imagine le destin exemplaire de quatre frères pris dans la tragédie de la Grande Guerre et de leur famille paysanne.

janvier 2013
304 pages
20,00 €
ISBN 
978-2-8126-0458-4
Gencod 
9782812604584

Du même auteur