Maison miroir

C’est, dans un quartier résidentiel où les prix de l’immobilier deviennent inabordables, une maison partagée en deux habitations jum elles, que ne sépare qu’une mince cloison laissant filtrer les rires et les cris. D’un côté vit Rose avec son mari et leur petite fille. Rose vient de perdre un bébé en cours de grossesse et traverse silencieusement une dépression où s’agitent des désirs inavouables. De l’autre, Nour est la fille secrètement rebelle d’une famille nombreuse d’origine marocaine, prise en étau entre loyauté et asphyxie, qui feint la soumission tout en repoussant les frontières imposées à son sexe. La guerre est déclarée entre ces deux foyers, l’un oppressé par la vie bruyante de ses voisins, l’autre à l’étroit entre des murs où s’entassent trop de générations. Un jour où elle erre dans les rayons d’un grand magasin, Rose croise Nour, qui y travaille. Les deux femmes ne vont plus pouvoir s’ignorer. Les questions qui les taraudent sur leur féminité, la puissance de leur corps et de leurs pulsions, leur identité dans un monde taillé pour les hommes, vont même les conduire l’une vers l’autre.
Sur la double trame de la cohabitation des communautés et de l’émancipation féministe, Aliénor Debrocq dévoile l’intériorité fiévreu se de deux femmes qui remettent en cause leur manière de vivre le couple, la sexualité et l’amour…


Interview de l'autrice

Voir les autres vidéos :
> Interview 2 : Les personnages
> Interview 3 : La structure du texte


Extrait

mai 2022
304 pages
21,00 €
ISBN 
978-2-8126-2350-9
Gencod 
9782812623509